Kim Wilde en 1983

kim wilde young heroesLe 1er janvier, c’est la sortie de Young heroes (quatrième titre extrait de l’album KIM WILDE), avec Our town en face B. Ce single paraît uniquement au Pérou et en Russie, et les paroles sont écrites par Ricky et Marty.

Le 1er janvier également, le magazine Podium N° 131 publie un article intitulé : Kim Wilde, ma famille est tout pour moi.

videocracks2Kim revient d’un séjour au ski en Italie. Elle y est allée avec son frère Ricky et 18 très bons ami(e)s du collège d’Art, comme l’an dernier.

Le 2 janvier, Kim apparaît sur la chaîne FR3, dans l’émission Vidéo cracks, pour la promotion de Child come away. Cette émission a la particularité d’être présentée par des enfants, qui lui ont posé des questions (en Anglais) après sa prestation. (voir la prestation via youtube.com).

joepie 83 100Le 16 janvier, le magazine Belge Joepie médiatise la liaison de Kim et Gary Barnacle, son saxophoniste :
joepie2Lorsque Kim était en tournée, il y a quelques mois, nous lui avons demandé de quoi elle avait envie : « Vacances », avait-elle dit en soupirant. Puis, elle avait ajouté : « Ski à Montreux ou me faire bronzer au soleil des Seychelles ». Et il s’est avéré que Kim est allée en vacances bien méritées aux Caraïbes. Comme elle l’avait dit alors, elle irait avec quelques-uns de ses meilleurs amis. Mais ce qu’elle n’avait pas dit, c’est que l’un de ces amis était plus que cela.
Elle a réussi jusqu’à présent à maintenir une romance silencieuse. Mais bien sûr, des choses comme ça ne peuvent rester un secret pour toujours. Pourtant, Kim n’a pas annoncé quoi que ce soit : « Ma vie privée est trop importante pour moi » dit-elle régulièrement. Et c’est finalement quelqu’un de son cercle d’amis qui a révélé son secret : « Kim et Gary sont plus qu’amis depuis quelques mois. Ils ont appris à se connaître lors de l’enregistrement de l’album, mais leur romance a vraiment commencé lors de la tournée ».

joepie garyGary est un grand musicien. Pour la plupart des gens il est inconnu, mais quand vous entendez un saxo sur la plupart des disques produits en Grande-Bretagne ces dernières années, il y a de fortes chances que ce soit lui. Il a été sollicité pour des disques de Visage,Level 42, Rick Astley, Madness, David Bowie, et bien sûr Midem 83pour Kim Wilde. Il a également son propre groupe Leisure Process, connu surtout en Bolivie. (Fin de l’article).

Le 24 janvier, Kim est invitée à Cannes pour la convention annuelle du Midem, retransmise sur TF1. Elle est accueillie chaleureusement par le public Français. Accompagnée de son groupe, elle fait une prestation remarquée avec les morceaux Chequered love et Cambodia (voir la prestation via youtube.com).

rock & folk 83 100Le 1er février, le mensuel Rock & Folk N° 193 publie : Kim Wilde, une fille en or.

Le 1er février, le magazine Podium N° 132 contient un poster de Kim : 2 pages « Select ».

british awards 83Le 10 février, Kim est nommée meilleure artiste féminine Britannique de l’année, par la British Phonographic Industry, et reçoit un trophée lors de la remise des prix. Kim n’en revient pas. Elle remercie sa mère, son père, et son frère, sans qui rien n’aurait été possible… Michael Jackson, Paul McCartney, et Pete Townsend reçoivent également un trophée lors de la même cérémonie.

Après une longue période de silence, Kim revient en pleine forme. Elle avait décidé de faire une pause afin de prendre un peu de distance avec le show-business. L’échec relatif du single Child come away ayant été très difficile à vivre pour elle, elle s’explique lors d’une interview : « J’étais dans une crise profonde, je ne savais plus quoi faire. Je me sentais inutile, je n’avais plus confiance en moi, et je doutais de mes talents. Ma carrière est allée si vite au cours des deux dernières années, que j’ai décidé de prendre un peu de recul. On entend souvent que des artistes tombent dans l’oubli après une carrière très rapide. J’ai l’intention d’être là pour longtemps. Et puis, au début de mes concerts, tout ne s’est pas bien passé. J’ai chanté si fort que j’ai saturé mes retours, et je n’entendais plus mes musiciens. De plus, avec tous les voyages, le manque de sommeil, et la nourriture malsaine, je suis tombée très malade. Mais je me suis lancée malgré tout, et j’ai fait du mieux que je pouvais. Il est évident que je ferai mieux la prochaine fois, comme pour n’importe quelle autre activité d’ailleurs. Cependant je me suis énormément amusée, et j’ai beaucoup appris. Ce fut une nouvelle expérience pour moi que de chanter en direct pendant plus d’une heure. Au début, la pression était énorme. J’étais très nerveuse, j’avais peur de faire une fausse note, ou peur d’oublier les paroles. Après quelques petites erreurs, ça été très bien. Les dernières dates m’ont donné encore plus de plaisir ! J’étais même triste que ce soit la fin. La nervosité est quelque chose qu’un artiste doit apprendre à maîtriser, car vous ne la perdez jamais. Mais la récompense, sous la forme d’applaudissements après un bon spectacle, vaut tous les problèmes. Le mot le plus important lorsqu’on chante en concert est à l’évidence ‘communication’. C’est quelque chose que l’on peut préparer soigneusement avant le concert, ou alors on se dit que ‘oui, c’est très important’ et on n’y pense plus ensuite. J’ai trouvé cela extrêmement difficile. J’ai eu un mal fou, sur scène, à prononcer ne serait-ce que quelques phrases. Il est très difficile d’entendre le son de sa propre voix. Cela sonne très bizarrement lorsqu’on l’écoute sur une cassette, n’est-ce pas ? Et c’est là qu’on se met à penser  » oh mon dieu, mais c’est vraiment ça ma voix ? « . Hé bien, c’est encore pire sur scène parce qu’on entend le son directement, et qu’il se réfléchit sur les murs ».

Pour se familiariser avec le trac qu’elle avait eu lors d’un précédent concert, Kim pratique le yoga. Elle s’est également inscrite dans un club de fitness à Londres, où elle pratique la remise en forme deux heures par jour. Kim déclare à ce sujet : « J’avais des crampes épouvantables dans les coulisses, et je tiens à surmonter tout cela. Je veux être plus forte et plus sûre de moi. C’est vraiment agréable d’aller en salle de sport, personne ne me pose de problème, et je peux y aller sans maquillage. Un corps sain fait une personne en bonne santé, c’est ce que je crois. J’ai aussi arrêté de fumer, car lors de la tournée, je sentais que je m’essoufflais rapidement ».

Kim a aussi changé ses habitudes alimentaires : « Je préfère le poisson à la viande. Je connais des gens qui ont vraiment changé depuis qu’ils ont cessé de manger de la viande. Ils sont moins agressifs et n’ont plus de problèmes de poids. Ils disent qu’ils ont moins peur et qu’ils ont plus confiance en eux. Cela m’a convaincue de manger moins de viande, et cela va m’aider à surmonter mon trac. Je suis devenue une adepte de la cuisine japonaise. La première fois que l’on m’a servie du poisson cru, je n’ai pas aimé. Maintenant, c’est presque devenu indispensable. J’ai découvert quelques restaurants à Londres qui servent ce genre de nourriture, et j’y vais assez souvent, mais mon plat préféré vient en fait de la cuisine Mexicaine : salade de haricots, chili con carne, guacamole, et salade. Le plus souvent, je prends soin de manger sainement, car je sais que je peux facilement prendre du poids ».
Et puis, contre la volonté de son père, elle s’est inscrite au séminaire Londonien Erhard, afin d’y suivre une thérapie contre la dépression. Elle a aussi suivi un régime strict, elle ne pèse plus que 55 kg pour 1 mètre 70.
Gary l’a beaucoup aidée à surmonter ce mauvais passage, et maintenant Kim se consacre à nouveau à sa carrière. Elle veut revenir sous les projecteurs, et aussi remonter sur scène. Elle est pleine d’énergie et de projets en vue. Après l’enregistrement du prochain single, avec son groupe dans les studios RAK, il y aura des répétitions pour la nouvelle tournée en Allemagne, au Japon, et en Australie. Kim précise lors d’une interview : « Je prépare minutieusement mon arrivée aux États-Unis. Je ne suis pas pressée. Je pense que c’est bien d’aller aux États-Unis quand on y est déjà connu, comme l’avaient fait The Beatles. Il y a beaucoup d’intérêt pour les artistes Britanniques à l’heure actuelle, et le moment semble opportun pour moi. Je voudrais commencer par quelques interviews à la radio, et peut-être être invitée dans une émission de télévision. Mais c’est seulement quand j’aurai un ou deux hits dans les charts US, que je pourrai penser à partir en tournée là-bas. La première fois va probablement coûter de l’argent. Et l’argent est d’abord pour l’Europe ». Kim visionne et revisionne les vidéos prises lors de de la tournée Anglaise, et se regarde de manière critique pour pouvoir améliorer tous ses défauts.

Kim a aussi passé beaucoup de temps à refaire l’appartement qu’elle a acheté il y a an, à Londres, dans un quartier tranquille des années 1920. Kim le mentionne ainsi : « J’y ai mis vraiment toute mon énergie (nettoyage, bricolage, etc..). Cela m’a d’ailleurs aidée à perdre quatre kilos. J’ai conçu la chambre moi-même, et j’ai embauché un décorateur d’intérieur pour faire le travail difficile. La décoration est très féminine. La chambre est romantique, avec du vert tendre et du beige. J‘ai déjà investi dans un piano, un lit, et six verres à vin. Je suis à la recherche de meubles anciens, l’air un peu moderne, un peu dans le style des années 1930. Il ne ressemblera pas une page de magazine de décoration, mais il sera confortable. Il doit être pratique et donner une sensation d’espace, car ce n’est qu’un trois pièces. Je n’y habite pas encore pour le moment, je l’utilise juste pour y écrire des chansons. J’ai besoin de souffler sans frère et soeur autour de moi ». Mais Kim avoue qu’elle ne le partagera pas avec son petit ami : « Je veux vivre seule pour la première fois dans ma vie. Nous nous entendons très bien avec Gary, mais nous travaillons déjà beaucoup ensemble dans le studio, et il est bon de ne pas passer chaque minute ensemble. À long terme, vous arrivez à lire dans les pensées de l’autre, et je tiens à garder quelques secrets pour moi, du moins pour le moment ». Kim y emménagera normalement pendant la première semaine d’août.

Le 16 février, Kim apparaît sur FR3, dans l’émission Cadence 3 présentée par Guy Lux, où elle interprète Child come away (voir la prestation via youtube.com).

kim wilde fan club fev 83 100

salutmars83 100Le 1er mars, sort le magazine Kim Wilde Fan Club News Vol 2 N° 2.

Le 16 mars, le magazine Salut ! N° 195 publie : Les surprenantes confessions de Kim Wilde.

Les médias ont souvent dit de Kim qu’elle est manipulée par sa famille, mais Kim s’en défend : « Je suis l’interprète et pas la marionnette. J’ai un droit de décision pour chaque chanson. Quand je n’aime pas l’une d’elles, on ne la met pas. Ce n’est pas de l’arrogance, mais je dois être en mesure de m’identifier à toutes les chansons que je chante. Papa le comprend très bien, et Ricky doit prendre en compte les capacités et les limites de ma voix quand il compose. Les excursions vers de nouveaux horizons musicaux sont décidées en commun accord. Maman s’occupe de toute la gestion, sous l’égide de ‘Big M Productions’. Elle gère vraiment tout. C’est une femme très forte. Nous travaillons à Knebworth, un petit village à cinquante kilomètres au nord de Londres. Nous construisons notre propre studio 24 pistes, près de la maison familiale située dans le Hertfordshire, qui sera prêt en fin d’année. Pour nous, ce sera une grande amélioration, mais nous voulons en faire davantage. Nous voulons faire du nouveau studio un lieu où les jeunes talents pourront apprendre. Nous avons beaucoup appris par nous-mêmes, et voulons aider aussi les autres. L’empire Wilde est en pleine expansion ! Nous faisons tout nous-mêmes, et indépendamment de la maison de disques. Le fait que la famille entière soit impliquée diminue la pression sur mes épaules. De plus, maman et papa sont de bon conseil puisqu’ils sont déjà dans l’industrie musicale depuis 25 ans ».

Kim a également réussi à rester en contact avec la plupart de ses anciens amis d’école. Elle précise : « Je pense que tous mes ami(e)s ont été très agréablement surpris par mon succès. Ce n’est pas quelque chose qui les dérange vraiment. Ils sont tous tout à fait heureux de leur vie, qu’ils soient encore au collège des Arts, ou devenus des ergothérapeutes, des épiciers, des avocats. Ils ont tous été vraiment merveilleux, mes amis. Ce sont vraiment de bons amis ».

Le 1er avril, le magazine Podium N° 134 publie : La déprime de Kim Wilde.

Le 1er avril, le magazine N°1 contient un poster de 1 page.

vol 2 N° 3 du Kim Wilde Fan Club News 100Le 1er mai, sort le magazine Kim Wilde Fan Club News Vol 2 N° 3.

En mai, on apprend par les médias Anglais, qu’en raison de la maladie du patron de sa maison de disques, Mickey Most, la plupart des projets ont été reportés de plusieurs mois.

Le 3 juin le magazine Numeros 1 N° 3 contient un poster géant de 8 pages de Kim.

1983_popquiz2Le 25 juin, la chaîne BBC 1 diffuse l’émission Pop Quiz, avec la participation de Kim, aux côtés de Francis Rossi (Status Quo), et Jeffrey Daniels (Shalamar), contre une équipe composée de Gary Glitter, Dig Wayne (Joboxers), et Bruce Foxton (The Jam). Mais Kim était arrivée un peu malheureuse dans les studios de la BBC, car elle se trouvait en vacances en Espagne pour une toute petite semaine, quand elle a été rappelée pour assister à l’émission. Elle aurait préféré rester à bronzer sur le sable chaud, sous le soleil espagnol !
gary glitterMais son humeur a changé lorsqu’elle a rencontré un collègue et ami, le célèbre Gary Glitter. Kim en parle : « Je le connais par mon père, qui est aussi un vieux Rocker. Ils ont travaillé ensemble. Je ne l’ai jamais vu autrement qu’heureux et drôle. Mon père lui a dit une fois qu’il devrait être comédien, mais il a préféré continuer à chanter. Gary est un homme adorable. J’ai été très heureuse de faire l’émission « Pop Quiz » avec lui, notamment, parce que je n’étais pas de bonne humeur ».
Et ce qu’un photographe n’avait jamais fait auparavant, à savoir obtenir un sourire de Kim, c’est grâce à Gary Glitter qu’il y est arrivé. Tout a commencé avec une question du journaliste de la BBC posée à Gary. Kim se souvient : « Je crois qu’il voulait savoir quelque chose sur notre coupe de cheveux. Gary a répondu qu’il était assis dans un arbre, et deux amis ont voulu jouer aux cartes avec lui. Ils avaient besoin de sa présence, et de celle d’un quatrième joueur. « Aucun problème », a pensé Gary. Il est descendu de l’arbre, et est allée en chercher un. Après avoir marché à travers la forêt pendant un certain temps, il a rencontré un œuf : « Bonjour œuf », a dit Gary. « Avez-vous envie de venir jouer aux cartes avec moi ? ». Et vous savez ce que l’œuf a répondu à Gary ? « Je préfère décliner l’invitation, parce que je dois aller au salon de coiffure ». Je riais si fort, à n’en plus finir. C’est tellement absurde, j’aime ça. Gary l’a fait pour moi. Il avait dû sentir que j’étais de mauvaise humeur. Il l’a fait pour me faire oublier mes vacances trop courtes ! ».

kim wilde love blondeLe 18 juillet, sort un nouveau single, Love blonde avec Can you hear it en face B. C’est son père qui a écrit les paroles, et Ricky qui a composé la musique. Le style presque Jazz est différent des précédents singles. Kim voulait faire quelque chose dans le style des années 1950, mais d’une manière contemporaine. Pour rester fidèle à ce style, ils ont utilisé une contrebasse, et les musiciens sont vêtus de vêtements d’époque. Quant à Kim, elle est d’une sensualité débordante avec sa nouvelle tenue, une robe en cuir très échancrée dans le dos. Kim, qui était plutôt réservée jusqu’à présent, est vêtue d’une robe tellement sexy que cela suscite des réactions exagérées chez certains, qui y voient comme de la « provocation ».
Kim déclare au sujet de cette fameuse robe : « Je l’ai acheté près de 500 £, dans la boutique Joseph de Londres. C’est le vêtement le plus cher de ma vie. Je sais que cela va gêner énormément de personnes, mais je pense que c’est juste pour le plaisir, et j’essaie de m’amuser autant que je peux dans ma carrière. Je ne l’aurais pas portée étant plus jeune, mais maintenant je me sens en confiance pour le faire. C’est autre chose que les jeans et les tee-shirts que j’ai l’habitude de porter. Quoi qu’il en soit, tout le monde parle de l’image qu’elle me donne, ce qui est un non-sens pour moi. Je n’ai jamais eu d’image ! Je n’ai jamais fait une liste de ce que je devais porter ou sur ma façon d’agir. Vous savez, je peux suivre un bon conseil, mais je ne ferai jamais appel à un styliste, et je choisis toujours mes tenues moi-même. Alors qui sait, vous pourriez me voir dans quelque chose de totalement différent, la prochaine fois, à la télévision ! ».
robe love blondeCependant, quand Kim se déplace dans les studios de télévision, les cameramen font très attention à ne pas la filmer sous de mauvais angles, car elle ne peut pas porter de soutien-gorge avec ce genre de robe. Et c’est ce qui est justement arrivé lors de l’émission télévisée  » Bananas « . Kim a été alertée par Joyce (sa mère et manager) avec un petit cri : « Téton ! ». Kim en a ri sur le coup, mais était quand même un peu gênée. Hors caméras, elle s’est blottie près de son petit ami Gary, les bras devant elle, afin de tenir sa robe. Puis, à la fin de l’enregistrement, elle a enfilé une robe blanche plus sobre, afin de se déplacer librement.
Kim précise : « Cette chanson parle de clichés que les gens ont en général des blondes. Il y a ce cliché sexuel stupide de la blonde sans cervelle, et les gens qui pensent ça, ainsi que les blondes qui y croient, m’énervent vraiment. Brigitte Bardot a toujours souffert de cette image, et j’ai également dû y faire face au début de ma carrière. Cependant, la chanson n’est pas tellement sérieuse, et cela ressemble plus à une parodie ! Quand mon père m’a dit qu’il voulait écrire une chanson avec pour titre Love blonde, je l’ai regardé, et lui ai dit : « Je ne pense pas pouvoir gérer les critiques avec un titre comme ça… ».
Elle poursuit : « L’album est prévu pour septembre, et sera suivi d’une nouvelle tournée en automne. Il n’est pas encore prêt. Nous avons encore à enregistrer trois ou quatre chansons. Nous sommes malgré tout assez confiants avec le titre Love blonde, pour le sortir en single avant l’album. Il est différent, et nous espérons qu’il va plaire ! Après l’album SELECT, nous avions sorti Child come away comme unique single entre deux albums, et il n’a pas eu un grand succès. Je pense que cela nous a fait comprendre que ça ne sert à rien si vous n’êtes pas à 100% derrière. Il est évident que j’ai été inquiète, mais des groupes comme Altered Images et The Police ont montré que vous pouvez revenir dans le coup quand vous avez une bonne chanson. Les hits ne tombent pas du ciel ! ».
La vidéo de Love blonde (réalisée par Mike Mansfield) est donc très sexy. Kim apporte encore quelques précisions : « Le sexe est encore tabou, la sensualité ne l’est pas. Le sexe peut être dangereux, car il pourrait donner l’impression qu’une femme a besoin de son corps pour vendre des disques. Je suis une chanteuse. J’aimerais tout de même profiter des possibilités qu’offre la vidéo. Je suis complètement à l’opposé du personnage que je chante dans cette chanson. Bien sûr je suis féminine, voire sexy, et même si je ne suis pas la plus intelligente fille qui soit, je ne suis toutefois pas aussi vaniteuse que tout le monde semble le penser. Impatience, humeur changeante, et un caractère contestataire sont mes principaux défauts ! ».

kw fan club aout 100Le 1er août, sort le magazine Kim Wilde Fan Club News vol 2 N° 4.

Le 3 août, le magazine Salut ! N° 205 publie : Kim Wilde, une cure au soleil.

Le 5 août également, le magazine Boys et Girls N° 187 publie cet article : Kim Wilde raconte son adolescence (scan).

1983 kimDans le magazine Anglais Melody Maker, du 20 août Kim explique pourquoi elle ne sourit jamais :
Kim Wilde : « Quand j’étais plus jeune, j’avais une mauvaise dentition, et je ne voulais pas sourire. Maintenant je les ai faites refaire, et je me sens mieux, mais tout de même le sentiment ancien est toujours là. D’ailleurs, il n’y a que très peu de photographes qui me donnent envie de leur sourire. Je n’aime pas que l’on me donne des ordres. Le truc c’est que si quelqu’un prend une photo de moi quand je ne suis pas au courant, il s’avère que la photo est très bien. Ce que les gens disent de moi – comme toutes ces comparaisons avec Brigitte Bardot – est déjà bien assez pénible, alors je crois que sourire tout le temps ne fait qu’encourager ce genre de choses. Cela amène les gens à vous considérer comme une exubérante poupée blonde sans cervelle ! ».

fan club book 100loveblonde-book-100Le 1er septembre, sort un livret intitulé : Fan Club Book Vol 3 BK 1. Publié par Big M Productions, il contient une lettre de Joyce, une lettre de Wendy (la nouvelle secrétaire du fan club), et 4 pages de photos de fans.

Le 1er septembre également, sort un livret de 6 pages publié par Chappell Warner Music et rédigé par Ricky et Marty Wilde, avec la partition de Love blonde.

Le 1er septembre toujours, le magazine Podium N° 139 publie l’article intitulé : Kim Wilde, découvrez sa nouvelle vie privée.

rock and bd 100Le 1er septembre encore, le mensuel Rock & BD N° 18 publie un article : Une blonde à aimer.

Le 1er septembre à nouveau, le magazine Allemand Popcorn publie :
Kim va commencer sa tournée Européenne début novembre en Finlande, avec un nouveau groupe et un nouveau spectacle. Puis elle ira en Scandinavie, et au milieu du mois, elle viendra enfin chez nous. Nous avons visité Kim dans la ville Anglaise de Knebworth, dans son nouveau studio d’enregistrement. Au cours de l’entrevue, elle était assise sur les genoux de son petit ami Gary, mais ne voulait pas se faire photographier de cette façon.
Kim Wilde : « J’ai été élevé d’une manière qui fait que je ne pense pas que ces photographies soient décentes ».
À propos de Dancing in the dark, le single qui sortira dans peu de temps, elle dit : « La chanson va légèrement vers le ‘Let’s dance’ de David Bowie – une chanson de danse très chaude ». Au cours de la production de son troisième album, Kim était là de a à z pour la première fois. Kim sait que les prochains mois après les mois de silence seront importants pour sa carrière.
Kim : « Je me déplace vers un autre son, légèrement plus difficile. Les nouvelles chansons sont plus agressives, et correspondent plus à ma réalité – parce que je ne suis pas la fille glamour. Je n’ai pas été trop malheureuse que ma carrière ai été en légère descente récemment, car ça m’a donné une chance de me libérer ».
Dans son nouveau spectacle Kim va porter des mini-jupes, tout comme elle le fait en privé.
Kim : « Gary m’aime en mini-jupes, mais pas dans la robe en cuir raffinée de  » Love blonde » qu’il juge trop suggestive ».
Elle nous raconte une histoire intéressante sur cette dernière.
Kim : « Je n’aimais pas vraiment la chanson, et j’ai protesté contre mon père et mon frère en achetant la plus vulgaire, la plus délirante robe, que je pouvais trouver. Quand ma famille a vu cela, ils ont tous essayé de me parler. Et juste à cause de cela je l’ai porté lors d’un spectacle de télévision. C’est tout simplement la façon dont je suis ».
Cette robe, que Kim portait pendant les représentations de Love blonde à la télévision, a fait dire à certaines personnes qu’elle était devenue une sorte de ‘Rod Stewart’ au féminin. Elle rit de cette comparaison.
Kim : « Non, je ne pourrais pas aller aussi loin que lui avec ma sexualité. Mais bien sûr, je me trouve un côté féminin, ce qui peut sembler très sexy quand les hommes me regardent comme ça … ».
Si elle estime qu’être blonde à ses mérites ?
Kim : « Hé bien, il est vrai que la plupart des hommes semblent préférer les femmes blondes. Mais quand vous vieillissez, vous découvrez que la couleur des cheveux n’est pas vraiment importante. Le moi intérieur est plus important. Et les hommes bons le savent ».
Mais est-ce que son petit ami Gary est jaloux lorsque Kim est admirée par les fans de tous les âges ?
Kim : « Non (elle rit en regardant Gary, qui est présent lors de l’interview), il sait que je ne suis pas du genre à tirer profit de ça. Flirter n’est pas facile pour moi ».
Alors que les fans Anglais ont vu une jeune fille qui a été un peu débordée par le succès, soudain ils vont maintenant voir une femme sûre d’elle et affamée de succès. Si Kim a fait de la musculation intensive pendant trois mois, ce n’est pas un hasard.
Kim : « Je veux et doit travailler au cours de ces visites promotionnelles. Voilà pourquoi mon frère et mon père restent à la maison cette fois. Je veux être responsable de moi-même ».
Lorsque la tournée sera terminée, Kim passera à de nouveaux défis. À noël, elle rencontrera Elton John, pour essayer d’enregistrer un duo ensemble.
Kim : « J’admire Elton John en tant que personne et musicien – un duo avec lui serait mon plus grand rêve devenu réalité ! ». (Fin de l’article).

Le 3 septembre, dans le magazine Néerlandais Hitkrant, Kim est interviewée sur sa romance avec son saxophoniste Gary Barnacle :
Kim Wilde : « Gary sera en tournée avec moi, et vous pouvez tirer vos propres conclusions avec cela. Un journal Anglais a écrit que notre relation était terminée. Nous avons juste ri à ce sujet. Mais disons simplement que Gary et moi sommes quelque part au début, au milieu, ou à la fin d’une excellente relation. Tant que nous sommes en bonne santé, comme je l’ai dit, c’est l’essentiel… ».
hitkrant sept83Love blonde ne semble pas être juste différent musicalement parlant, il présente aussi la nouvelle image de Kim Wilde : les cheveux sont peignés un peu moins sauvagement, et en plus elle ne cache plus ses jambes avec un jeans. Sur la pochette du single, et à la télévision, vous pouvez voir Kim dans une robe en cuir noir sexy, et d’ailleurs elle pose pour notre photographe dans une jupe courte noire et un chemisier blanc.
Kim : « Je l’ai acheté dans un magasin Oxfam, parce que dans ces magasins et sur le marché, j’aime encore y faire des emplettes. Vous pouvez trouver de plus belles choses là-bas, plus que dans les magasins de High Street. C’est tout simplement la façon dont je suis, et c’est comme ça que je tiens à me montrer au public, parce que je suis plus heureuse avec moi-même que je l’ai été auparavant. Au début de ma carrière, je ne savais rien. Je me suis présentée comme cette personne très sûre de soi, mais à l’intérieur j’étais souvent très incertaine. De nombreux photographes pensaient que c’était intéressant, et ils ont failli me forcer à poser de cette façon. Il y a d’ailleurs quelques photos de moi dont je ne suis pas contente. Mais c’est fini désormais. Je suis heureuse parce que je sais que je suis acceptée par un grand nombre de personnes. Je peux enfin être moi-même maintenant. »
Ce qui signifie que Kim peut se promener dans une robe sans problème.
Kim : « Il y a un an, je n’aurais pas osé, mais maintenant je me sens comme une femme indépendante. Beaucoup de gens pensent que je vais échanger ma robe pour un pantalon, mais c’est tout simplement l’inverse ». (Fin de l’interview).

champs elysees 83 (1)

Champs-Elysées

Le 24 septembre, Kim apparaît sur la chaîne Antenne 2, dans l’émission Champs-Élysées, présentée par Michel Drucker. Elle y interprète Love Blonde.

boys et girls 83 100Le 30 septembre, le magazine Boys et Girls  196 reprend l’article : Une blonde à aimer, avec en bonus un poster.

Le 1er octobre, sort une interview issue du magazine Belge Flair :
Flair : Vos cheveux blonds sont très célèbres !
Kim Wilde : La plupart des blondes veulent être brunettes. Je dois cette couleur vraiment inintéressant à la nature, et au début je voulais avoir les cheveux encore plus foncées, teints en noir corbeau. Je ne l’ai pas fais parce que ma meilleure amie venait de se colorer les cheveux en noirs, et je ne voulais pas l’imiter. Au début, j’avais teint juste les racines, mais je ressemblais à une torche. Je tiens à m’occuper de mes cheveux et de mon maquillage moi-même, parce que je pense que c’est du gaspillage de temps et d’argent que d’aller dans u,n salon de coiffure, ou d’avoir une maquilleuse. J’essaie aussi de faire les choses moi-même, parce que je ne veux pas être dépendante des autres.
Flair : Quel genre de mode que vous aimez le plus ?
Kim : Je n’aime pas la mode ‘à la mode’. Parfois, je fais un effort, mais je me sens mieux dans des vêtements nonchalants, c’est ma façon d’être. Les vêtements doivent exprimer qui vous êtes et comment vous vous sentez vraiment, sinon tout devient très artificiel. Je préfère avoir un look un peu foiré, c’est beaucoup plus spontané. Je n’aime pas que les choses soient formelles, et vous pouvez le voir par les vêtements que je porte. Je dois me sentir à l’aise dans mes fringues, et ne pas dépenser trop d’argent pour elles. Souvent, je fais des modifications sur les vêtements que j’ai, et je les achète souvent dans des boutiques de seconde main.
Flair : Qu’est-ce que ça fait d’être reconnue dans les rues ?
Kim : Chaque fois que ça arrive, les gens réagissent souvent très bien, mais je ne dois pas me cacher, vraiment. Dans la vie quotidienne je me maquille très peu, et les gens ont du mal à me reconnaître. Et puis, quand vraiment je ne veux pas être reconnue, alors je porte un chapeau et personne ne sait que je suis Kim Wilde.
Flair : Qu’est-ce que vous aimez le plus chez les gens ?
Kim : Quand ils sont fidèles à eux-mêmes et qu’ils n’essaient pas de se voiler la face. Je les accepte même s’ils ne sont pas gentils avec moi. Je peux sentir quand quelqu’un joue un rôle, parce que je dois souvent le faire moi-même dans cette affaire. Alors je pense de moi-même : qu’est-ce que tu as à prouver ?
Flair : Qu’est-ce que le succès signifie pour vous ?
Kim : La bonne chose, c’est que ça me permet de continuer d’aller vers ce que j’aime faire : chanter. Cela signifie un défi constant pour maintenir mon niveau actuel. Bien sûr, c’est une menace en même temps, parce que je suis arrivée à un point où j’ai beaucoup de choses à perdre. Parfois, ça devient une pression, je me regarde dans le miroir et je me demande : ce sera comment lorsque je vais vieillir ? Heureusement, il n’y a pas que mes looks qui sont importants, mais aussi ma voix, et ça va rester ainsi. (Fin de l’interview).

cadence 3  octobre 1983

Cadence 3

ok 404 octobre 83 100Le 10 octobre, le magazine OK ! N° 404 publie : La bouleversante confession de Kim Wilde sur sa vie, son changement, son amour…

Le 12 octobre, le magazine Salut ! N° 210 publie l’article : Kim Wilde prise au piège…

Le 12 octobre également, Kim apparaît sur la chaîne FR3, dans l’émission Cadence 3 présentée par Guy Lux. Elle interprète la chanson Love blonde (voir la prestation via youtube.com).

kimwildecatchascatchcanLe 24 octobre, c’est la sortie du nouvel album CATCH AS CATCH CAN, produit par Ricky. Kim s’enthousiasme pour son nouvel album : « S’il vous plaît ne me demandez pas ce que ‘Catch as catch can’ veut dire, c’est une phrase que j’ai entendue dans une chanson de Lou Reed, qui a toujours été l’un des mes chanteurs préférés. Il y a quelques chansons d’amour dans ce disque, mais elles ne sont pas toutes innocentes. Mon père et mon frère, qui écrivent toutes les chansons, sont de plus en plus bizarres de jour en jour. Ils ont eu beaucoup de travail à ce sujet, parce qu’ils voulaient faire un album qui soit le meilleur possible, avec au moins le même succès que les deux précédents. Ils se sont donc mis une sacrée pression et l’atmosphère à la maison n’était pas toujours très bonne. Le résultat est maintenant évident car l’album est vraiment très bon. Ma chanson préférée est ‘Stay awhile’ : c’est une très belle ballade. Une autre grande chanson est ‘Sparks’, une chanson assez Rock. Et puis, il y a aussi Dream sequence, qui est la chose la plus déchirante que j’ai jamais entendue. J’aime les chansons qui vous rappellent de grands films tragiques des années 1940, avec Humphrey Bogart par exemple ».

La pochette de l’album montre un portrait de Kim devant une ville sombre – tout dans les tons de bleu. C’est une image comme celle-là que Kim voudrait sur la scène de son prochain concert. Elle s’est inspirée du titre ‘Dancing in the dark’. Kim précise : « De nuit, les villes ont une influence idiosyncrasique sur moi. J’aime regarder par les fenêtres, il suffit de jeter un œil furtif et d’essayer d’imaginer ce qui se passe dans toutes les maisons ». Kim a pris son destin en main : « Sur cet album, je n’ai pas seulement chanté, mais j’ai également co-produit, choisi toutes les chansons et paroles, et ai conçu moi-même la pochette. Je crois qu’il montre mon caractère, mon tempérament, et mon style. Je détestais la précédente pochette, pour l’album SELECT, car elle était ennuyeuse et un peu vulgaire selon moi. La photo elle-même était bonne, mais pas la façon dont elle avait été présentée. Maintenant, j’ai pris le contrôle complet de mon image. Alors ce que vous verrez à partir de maintenant, que cela vous plaise ou non, ce sera mon choix personnel. C’est peut-être un peu barbant d’avoir à prendre le temps de parler de la présentation d’une pochette avec un designer, mais si on y réfléchit, cet album fera toujours partie de ma collection quand j’aurai 50 ans, donc autant qu’elle soit jolie ».

kim wilde dancing in the darkLe 24 octobre, c’est également la sortie du single Dancing in the dark avec Back street driver en face B (deuxième titre extrait du nouvel album) et de sa vidéo, toujours réalisée par Mike Mansfield. La chanson est produite par Ricky, mais cette fois ce n’est pas une composition de la famille Wilde, mais plutôt une ancienne chanson de Nicky Chinn et Paul Gurvitz, remixée d’une manière moderne par Nile Rodgers (Chic), avec beaucoup de synthés et une pincée de Disco-Funk. Kim explique : « La chanson semble idéale pour démarrer sur le marché Américain. Nous avons donc demandé à Nile Rodgers de lui donner un son Américain. Le moment est venu d’essayer quelque chose en Amérique, mais une tentative sérieuse… ».

champion octobre83 (1)

Champions

Le 23 octobre, Kim est invitée dans l’émission Champions, sur TF1. Accompagnée de son groupe, elle y interprète Dancing in the dark, et est ensuite interviewée malgré quelques problèmes techniques avec la traduction (voir la prestation via youtube.com).

Le 28 octobre, le magazine Boys et Girls N° 200 publie 1 petit article : Le mystère de Kim Wilde.

Le 29 octobre, le magazine néerlandais Hitkrant publie un nouvel article : Kim Wilde réfute les rumeurs.
Cela a été animé autour de Kim Wilde récemment. D’abord, il semblait qu’elle avait des plans de mariage en béton, puis on a parlé d’un premier film. Il est temps de parler de ces rumeurs. Entre deux séances de photos fatigantes, elle a pris une courte pause pour parler avec nous.
Kim Wilde : « Les rumeurs sur mon mariage avec Gary sont sans fondement. Je ne pense pas encore au mariage. À propos de mes débuts d’actrice, je vais être brève : je ne sais vraiment rien sur le rôle, dans ce film de voitures avec Barry Sheene, le champion de course automobile. Faire un film prend trop de temps, et si je décidais de renoncer à six mois de ma vie pour une heure et demi de divertissement, il faudrait que cela en vaille la peine. Il faudrait d’abord un scénario de qualité, et ensuite un réalisateur de renom. Je pourrais aussi écrire le scénario moi-même, mais ça prendrait encore plus de temps. J’aime le cinéma. J’aime pleurer pendant un film romantique. J’ai toujours été une grande admiratrice de Marylin Monroe, qui était une grande actrice. J’étudie toutes ses poses, non pas pour l’imiter, mais pour apprendre. J’ai acheté un livre avec sa dernière session de photos, et même juste avant sa mort, elle était immense. Après avoir lu beaucoup de livres à son sujet, je ne suis pas convaincue qu’elle était une véritable  » Love blonde « . En fait, je pense qu’elle était une belle femme, manipulée par Hollywood. Elle s’est servie de son corps pour devenir célèbre, c’est vrai, mais à Hollywood, c’est le seul moyen de parvenir au sommet ». (Fin de l’article).

no1 3 100Le 1er novembre, le magazine Numeros 1 N°8 publie un article avec comme titre : Numéro 1 à Londres avec Kim Wilde – rencontre exclusive.

Le 7 novembre, le magazine OK ! N° 408 publie un article intitulé : Kim Wilde vous confie tous ses secrets beauté.

joepie nov83 100Le 17 novembre, dans le magazine Belge Joepie, Kim aime à souligner que, malgré le grand succès, elle est restée une fille normale :
Kim Wilde : Mon père et mon frère peuvent vous raconter de longues histoires à ce sujet. Je me suis soumise à un régime strict, et je calcule les calories après chaque repas, mais à chaque fois je recommence à manger du chocolat après un certain temps. Et puis, Ricky peut vraiment se mettre en colère quand j’occupe la salle de bains une heure et demie tous les matins. Vous devez aussi savoir comment je peux me mettre en rogne lorsqu’un de mes bas est filé, et que je déteste les ongles cassés. Parfois je me surprends à retarder la circulation, parce que je retouche mes yeux avec mon eye-liner dans le rétroviseur de ma voiture, alors que le feu est passé au vert. Je pense que vous n’êtes pas une vraie star quand vous faites des choses pareilles !
Elle est évidemment toujours très admiratrice de son père. Pourtant, elle ne prévoit pas de fonder une famille, du moins immédiatement.
Kim : D’abord et avant tout, les temps ont changé. L’amour est un mot qui est utilisé trop souvent et rarement dans les bonnes circonstances. L’amour est prononcé même quand c’est juste un flirt. Je pense qu’il est dommage que personne n’ose défendre les anciennes valeurs romantiques.
À propos de mariage, Kim a aussi ses propres idées.
Kim : Il est typique que les enfants d’un mariage qui a échoué jurent de faire mieux quand ils se marient. Comme s’ils devraient continuer le travail de leurs parents. D’un autre côté, il y a les jeunes qui viennent d’un bon mariage. Pour eux, il n’y a pas de valeurs à sauver. Je fais partie de la deuxième catégorie. Mes parents ont toujours été heureux, mais j’ai toujours pensé que le mariage était quelque chose où l’on peut être amené à se noyer. Ceci dit, je me rends compte qu’une relation stable peut s’avérer fantastique, mais peut-être que je ne suis pas prête pour ça. (Fin de l’article).

no1-november-1983Le 18 novembre, Kim souffle ses 23 bougies !!! le magazine Anglais N°1 a organisé une rencontre avec Kim et le chanteur Marilyn (pop-star surtout célèbre dans les années 80, pour sa liaison avec Boy George) dans un restaurant chinois calme.
Avec le visage familier de Kim à nos côtés, les serveurs s’affairent quand nous entrons, et vont nous chercher une bouteille de vin gratuite pour l’occasion. Car non seulement Kim va rencontrer Marilyn, mais en plus c’est son 23eme anniversaire !
Sur de la musique ‘Kim Wilde’, Kim se tapit avec embarras pendant que nous attendons, attendons, attendons…
Une heure plus tard, Marilyn ouvre brusquement la porte, et se dirige tout droit à notre table : « Bonjour Deborah, oh j’adore votre maquillage, la façon dont vous l’avait mis, et cette chemise, je ne me lasse jamais de vous voir avec !
Marilyn a commencé comme il veut continuer. Kim essaie de ne pas le regarder, trop intimidée, et commande une autre bouteille de vin pour faire bonne mesure et se donner du courage !
Kim  Wilde : C’est mon anniversaire aujourd’hui.
Marilyn : Quel âge as-tu ?
Kim : Hé bien, je pensais que j’avais déjà 24, mais je viens de découvrir que j’en ai seulement 23 !
Marilyn : Je pensais que tu étais beaucoup plus jeune que ça,  je pensais que tu avais 18 ans ou quelque chose comme ça. J’ai eu 21 ans la semaine dernière, je suis Scorpion…
Kim : Putain, moi aussi !
Marilyn : Tu aimes ces boucles d’oreilles que j’ai eu pour mon anniversaire ?
Kim : Ce sont des rubis et des diamants ?
Marilyn : Je l’espère, car je dois avoir quelque chose à mettre en gage à la fin de ma carrière ! Je me souviens de t’avoir rencontré il y a environ trois ans, à l’Embassy Club, tu te souviens ? Je t’ai dit : que faites-vous ma chère, et tu as dit : je suis Kim Wilde, et j’ai dit : oui, mais que faites-vous ?
Kim : Avais-tu une robe ?
Marilyn : Je t’ai vu à un concert d’Elvis Costello, juste à l’arrière avec tous ces gens en cuir, tous ces motards autour de toi. Tu y étais, n’est-ce pas Kim ?
Kim : Foutaises !
Marilyn : Tu as un petit ami… qui est-ce ?
Kim : Ha, j’ai une règle pour l’auto-préservation et la santé mentale, c’est de ne jamais parler de ce sujet, tu sais ce que je veux dire. C’est la plus grosse emmerde dans le monde d’en parler, tu ne trouve pas ?
Marilyn : Je ne me soucie pas de qui sait ce que je fais.
Kim : Hé bien, tu vas le faire, car ça devient la chose la plus importante au bout d’un moment.
Marilyn : Mais tu ne peux pas le garder complètement pour toi.
Kim : Conneries. Tu peux. Voilà ce que d’autres personnes voudraient te faire croire, de sorte que tu parles. Tout dépend où tu vas bien sûr, tu dois aller dans des endroits calmes pour être tranquille.
Marilyn : Alors, c’est là où tu seras un jeudi soir avec ton petit ami ? Je vais devoir y descendre !
Kim : As-tu vu Steve Strange ces derniers temps, êtes-vous ami ?
n1 uk 83 2Marilyn : Beurk, tu viens de me couper l’appétit. Désolé, je ne fais que d’être sincère ! Non, je ne l’aime pas.
Kim : Je me demandais s’il allait bien, car je ne l’ai pas vu ces derniers temps.
Marilyn : Écoute, pourquoi il y aura seulement deux porteurs de cercueil à l’enterrement de Steve Strange ? Parce qu’il n’y a que deux poignées sur une poubelle.
Kim : C’est horrible, je le connais et je pense qu’il est génial.
Marilyn : Oh, il sait que je plaisante. Il a arraché ma robe une fois, et je ne lui ai jamais pardonné, parce que j’ai dû courir dans les rues en bretelles et en soutien-gorge !
Kim : Mais je pensais que tu aimais les gens qui étaient malades mentaux et qui faisaient des choses comme ça ?
Marilyn : J’aime les gens qui sont drôles.
Kim : Certaines de tes blagues sont drôles.
Marilyn : Mais j’aime vraiment les blagues cruelles qui ne sont pas du genre à vous faire rire, et qui me donnent juste de l’auto-satisfaction, parce que je veux être le mal.
Kim : Je pense que les gens qui font rire sont très rares. Il y en a si peu qui peuvent le faire. J’aime Eric Morecambe et Lenny Henry.
Marilyn : J’aime la comédienne Américaine Joan Rivers. Elle tient bon face à un public, et claque les gens à mort. Comme moi ! Comme moi !
Kim : Il y a un grave manque de gens drôles dans ce travail. Je suis drôle seulement quand je suis ivre.
Marilyn : Tu es drôle maintenant ! Que fais-tu avec des photos de toi que tu détestes, moi je les coupe !
Kim : Il n’y a généralement qu’une seule photo sur mille que je pense être bonne ».
Marilyn : Tu ne les coupes pas, tu pourrais dire aux photographes de venir autour de nous, puis les couper dans la salle de bain ?
Kim : Ce n’est pas une mauvaise idée. Certains éditeurs sont vraiment cruels. Dès qu’ils obtiennent une photo de vous avec une sale tête, ils l’impriment plutôt que d’en mettre une bonne. Comme cette photo de Boy George quand il vient de se lever le matin !
Marilyn : C’était dans l’après-midi : la vérité fait mal !
Kim : Hé bien, je sais que je suis affreuse le matin.
Marilyn : Tu ne l’es pas, Blanche. Ne ment pas !
Kim : Alors dis-moi, Marilyn, comment gardes-tu ta peau si fraîche et si rosée ?
Marilyn : Hé bien, j’utilise des betteraves écrasées et je les frotte délicatement sur la peau. C’est ce que Jerry Hall a dit à tout le monde de faire, dans un magazine. Tu imagines ? La seule raison pour laquelle elle ait fait ça, c’est pour que toutes ces pauvres petites filles le lisant sortent ensuite au magasin le plus proche, et choisissent des betteraves, les collent partout sur leur visage, et ruinent leur peau. Vlan ! C’est comme dire à quelqu’un d’utiliser une pierre ponce pour se débarrasser de ses tâches de rousseur !
Kim : Mon amie est une consultante de beauté, et elle m’a vendu tous ces trucs d’Amérique qui sont des produits purs. Est-ce que tous ces cheveux sont vraiment les tiens ?
Marilyn : Oui, ils sont à moi, je les ai achetés.
Kim : Ils sont attachés sur tes propres cheveux ?
Marilyn : Ils sont tressées, ouais. Tu serais fabuleuse avec des cheveux vraiment longs.
Kim : Comment laves-tu tes cheveux ? Nettoyage à sec ? Je suis très désillusionnée. Je viens de me faire mesurer pour quelques vêtements, et j’étais quatre pouces plus grande que je pensais que je l’étais.
Marilyn : Tu es très voluptueuse n’est-ce pas… le sexe, minette !
Kim : Oh, ne commence pas ! Tu es chanceux, tu es un homme, tu ne seras jamais appelé minette.
Marilyn : Que veux-tu dire ? Je le veux !
Kim : Mais c’est la chose la plus dégradante d’être appelé ainsi.
Marilyn : Oh je t’aime, faisant la moue, minette !
Kim : C’est dégoûtant, je déteste ça.
Marilyn (se grattant la tête) : Ces lentes me rendent taré. Oh, je viens de faire des millions de sans-abri !
Kim : Je pensais que tu étais très bien à ‘Top of the pops’, dans ce costume à paillettes ?
Marilyn : J’ai vraiment été dénigré par le ‘Sunday People’. Ils ont dit que j’étais juste une drag-queen. Pourtant, je veux choquer. C’est agréable d’être controversé. As-tu un disque classé ?
Kim : J’en ai un, mais il est en flèche vers le bas des charts. Peu importe, je vais bientôt en tournée, et cette fois je vais être grande. L’année dernière, j’avais un peu peur de me rendre ridicule. J’ai entendu quelques potins disant que Bananarama va bientôt  faire quelques concerts avec une bande !
Marilyn : Oh quel beau spectacle ce sera – comédie ! Je n’avais pas ri comme ça depuis des lustres. Bananarama va à toutes les ouvertures dans le monde, n’est ce pas ? Je parie qu’elles iraient même à l’ouverture d’un siège de toilettes !
Kim : J’aime ça, c’est la meilleure que tu as lâché de tout le repas. Je pense que mes fans les plus fidèles sont les fans Français.
Marilyn : Je pense que vos fans les plus fidèles sont votre famille. Ma mère pense que je suis fabuleux. Je suis enfant unique, j’ai une demi-sœur, mais je la déteste. Tous les parents veulent que vous soyez le reflet d’eux-mêmes, parce que c’est comme leur bouée de sauvetage pour savoir que leur nom sera prolongé. Mais aujourd’hui, je pense que les gens sont plus individuels, et quand les gens aiment leurs familles, ils les aiment réellement. Dans le passé aussi, ils devaient les aimer.
Kim : Il en va de même avec les grands-parents. Je veux dire, je viens de découvrir mes grands-parents comme des êtres humains, plutôt que Mamie et Papy. Ce sont des gens fantastiques…
Marilyn : Ils le sont généralement, parce que les gens plus âgés ont toutes ces expériences, des souvenirs, et des connaissances.
Kim : Les gens se condamnent avec leur âge, et également à cause des vêtements qu’ils portent, voilà pourquoi je suis anti-mode….
Marilyn : …dit-elle, assise dans sa chemise Kenzo !
Kim : D’accord, cette chemise m’a coûté beaucoup d’argent, mais ce qui me dérange vraiment avec les vêtements de merde, c’est je ne peux les associer avec rien du tout.
Marilyn : J’ai vraiment apprécié ce déjeuner.
Kim : J’ai eu une super journée. Et tu as fait la plupart des questions, tandis que moi je ai fait tout le rire. C’est vraiment agréable, parce que normalement nous ne nous serions pas rencontrés, à moins que ce soit à la télévision Européenne, ou dans une autre occasion de ce genre.
Marilyn : Tu es vraiment grande en Europe, n’est ce pas Kim ? Tu dois faire un régime ! (fin de l’article).

catch tour 100La deuxième tournée, intitulée Catch’ 83, se précise, et il y a quelques changements par rapport à l’an dernier. En effet, la famille Wilde accompagnera Kim les quatre premiers jours, et puis c’est elle qui mènera seule son groupe. Kim apporte quelques précisions : « Je veux être responsable de moi-même. Ricky n’est pas fait pour être musicien ambulant, car quand il est sur scène oui il s’amuse, mais les voyages sont difficiles pour lui. Il se sent mieux dans son rôle de compositeur et producteur, et puis il est très occupé avec notre studio d’enregistrement ». Quant à Gary Barnacle, il a lui aussi sa propre tournée, et est remplacé par le saxophoniste Richard Blanshard. Il y a également deux nouveaux claviéristes, Kevin McAlea et Jeff Hammer, ainsi qu’un nouveau batteur, Boris Williams-Brainsby. On retrouve comme l’an dernier le guitariste Steve Byrd, et le bassiste Mark Heyward Chaplin. Par contre, il n’y a plus de choristes. Le fond de la scène représente un gratte ciel comme ceux de New York, une atmosphère typique des rues. C’est l’école  » North East London Polytechnic  » qui a conçu les costumes de scène pour Kim. Le livret Tourbook de 4 pages, éditées par Big M Productions est prêt pour la vente. Il se déplie en une affiche de 60 x 100 cm de Kim en taille géante. De l’autre côté, il contient des informations sur le groupe, sur le fan club, et sur la discographie de Kim.

busDurant toute la tournée, Kim et son groupe séjourneront dans un bus rouge de 12 mètres de long, car passer une nuit dans un hôtel entre deux concerts prendrait trop de temps. L’arrière de l’autobus est le dortoir avec 15 cabines décorées de rideaux. Chaque cabine a sa propre installation stéréo. Au milieu de l’autobus, il y a la cuisine composée d’un réfrigérateur, d’un lave-linge, et d’un sèche-linge. Kim a embauché un couple marié de cuisiniers. Il y a également un salon avec une installation vidéo, incluant trente-deux films disponibles.

La Setlist sera : Chequered love, Water on glass, Tuning in tuning on, Take me tonight, Words fell down, Stay awhile, Watching for shapes, House of Salome, Shoot to disable, View from a bridge, Boys, Dancing in the dark, You’ll never be so wrong, 2 6 5 8 0, Cambodia, Big hunk o’ love (reprise d’Elvis Presley), Love blonde et Kids in America.

concert 83 2Le 25 novembre, la tournée débute à Malines (Belgique), puis elle se poursuit en France, le 26 au Palais d’Hiver de Lyon et le 27 au Pavillon Baltard à Paris, pour passer ensuite le 29, au Palais de Beaulieu à Lausanne (Suisse). Elle continue le 1er décembre à Vienne (Autriche), le 3 au Muziekcentrum à Utrecht (Pays-Bas), le 4 à Hambourg (Allemagne), le 5 au Stadthalle à Offenbach (Allemagne), le 6 à Düsseldorf (Allemagne), le 8 au Falconer Centre à Copenhague (Danemark), le 9 au Draken à Stockholm (Suède), le 10 au Nobelhallen à Karlskoga (Suède), et se termine par une date supplémentaire le 13 en Finlande.

La tournée s’est très bien passée. Kim a offert à ses fans un grand spectacle avec beaucoup d’action, une scénographie futuriste, et un groupe avec un bon esprit. Elle s’est montrée très heureuse, elle a beaucoup concert 83ri, et a convaincu ses fans par sa voix puissante, et aussi un grand sentiment de confiance en elle. Une atmosphère mystérieuse se fait sentir au début du spectacle, un brouillard se lève. Silence dans la salle. Elle est là ! Kim saute sur la scène et jette un court « Bonjour » au public, puis commence son concert par Chequered love. Aussitôt la salle s’enflamme. Comme dans un tourbillon, elle se déplace sur scène. Elle a un bandeau noir autour de sa crinière blonde, qui retombe sur son épaule.Toute la soirée, elle est restée proche de son public, dirigeant le micro sur eux, leur a parlé, leur a serré la main. Kim s’est montrée plus dynamique que jamais. Elle a même clôturé le spectacle en se jetant à genoux.

kim wilde fan club dec 83 100Le 1er décembre, sort le magazine du Fan Club News Vol 3 N° 2.

À la fin de sa tournée, Kim intègre son appartement, et déclare : « Je suis très heureuse d’y vivre. Je ne suis pas encore totalement organisée, mais mes ami(e)s m’aident. J’aime beaucoup recevoir mes vieux ami(e)s. C’est formidable de rentrer à la maison après une tournée chargée, en sachant que vous revenez dans votre propre monde. Juste pour appeler quelqu’un et prendre une bonne tasse de café ensemble ». Elle essaie de trouver plus d’espace sur le mur, pour le tas de disques d’or et d’argent qui s’accumule sur le plancher de son salon. Et puis elle peut également reprendre l’écriture de chansons. À ce sujet, elle précise : « Je crois qu’il est important pour n’importe quel artiste de faire ses propres morceaux, sinon on risque de disparaître assez rapidement. Mais je n’ai encore pas écrit de grands classiques ! C’est affreux parce que quand Ricky a écrit ses trois premières chansons, non seulement deux d’entre elles ont été des succès, mais c’était en plus deux superbes chansons, ce qui est assez incroyable. Dès que j’en aurai terminé avec ce que je fais maintenant, je pense que je pourrai trouver quelque chose de tout à fait bon. Je vais même écrire une chanson pour Dusty Springfield, que j’ai toujours admirée. Je vais lui envoyer avant la fin de l’année, et je suis très curieuse de savoir comment elle va réagir ! ».

Le 15 décembre, le magazine Boys et Girls N° 207 publie 2 petits articles : Kim Wilde, réponse en direct et Kim Wilde aux fourneaux.

C’est ainsi que s’achève l’année 1983 pour notre Love Blonde.